De -100 Ma à -65 Ma

La différence entre le Crétacé inférieur, vu précédemment, et le Crétacé supérieur est que nous allons passer d'un régime en ouverture ou en distension vers un régime en fermeture ou en compression (voir direction des flèches sur photos 1 et 2). Ainsi les plaques sous-jacentes vont commencer à se cogner et la chaîne en relief va se former, vers 75 Ma. 

En ce qui concerne le dépot des roches, le passage entre Crétacé inférieur et Crétacé supérieur,sera une suite logique de ce qui s’était passé avant. Dans la partie nord de la chaîne,vont s'ouvrir de grands bassins EW  où vont se déposer d’imposantes épaisseurs de turbidites (jusqu'à 6000 m), qu’on appelle aussi «  le Flysch ». (voir photos 3 à 10)

Mais il faut signaler que pendant cette période, il va y avoir un autre type de roche qui va apparaitre sur le Primaire de la Zone axiale. Il s'agit aussi de Crétacé supérieur non pas sous un faciès "turbiditique" mais sous un faciès "calcaire de platteforme" qui est représenté par de grosses barres calcaires, épaisses d'environ 800 à 1000 mètres. (Photos 11 à 13).

De part et d'autre de la faille Est-Ouest de Saint Engrâce - Les Eaux Chaudes ont a deux séries stratigraphiques tout à fait différentes (voir photo 14). Au Nord, la série est complète et représente les roches que l'on trouve dans le bassin d'Aquitaine. Au Sud la série est incomplète, et on trouve le Crétacé supérieur (90 Ma), calcaire de plateforme, directement sur le Primaire (300 Ma) (voir photo 16). Il y a donc deux secteurs différents dont il faudra expliquer la formation: érosion ou non dépot ?. Mon opinion est que le dépot puis l'érosion sur une surface qui englobe une grande partie des bassins sud-pyrénéens est difficile à argumenter. Il y aurait ainsi, abscence de dépot pendant le Jurassique et le Crétacé Inférieur.