Les principales manifestations ressenties

Il est bien connu que le secteur pyrénéen est une zone sismiquement active à l'échelle de la France. Nombreux sont ceux qui ont ressenti ces effets qui ont violemment frappé le secteur d’Arette en 1967.

Les séismes ou tremblements de terre sont localisés le long de la chaîne suivant des zones allongées et parallèles à son orientation. Généralement interprétés comme des failles, c'est le long de ces éléments que se produisent des ruptures d'amplitudes variables mais provoquant des vibrations conséquentes et parfois des démolitions.

La mesure de la magnitude d’un tremblement de terre est liée aux quantités d’énergies libérées. Les amplitudes sont mesurées à partir des ondes sismiques enregistrées sur un sismographe. Sur l’échelle de Richter les magnitudes s’échelonnent entre 1 et 9, allant ainsi de séismes légers à des séismes destructeurs. Le séisme d’Arette a été évalué à 5,8 et la position de son foyer est à 7 kilomètres de profondeur. Le foyer d’un tremblement de terre est le lieu de la rupture de la roche, le long d’un plan de faille par exemple. Ainsi tout au long des Pyrénées la profondeur des séismes varie entre 7 et 11 kilomètres de profondeur.